Retour au sommaire Retour au Menu romans

                     
LE CHANT DE L'APSARA
par Ngoc-Thu Flament aux Editions du Rocher (20 Mars 2008)

           Après trente ans de guerre, Jaya Simhavarnam IV, le jeune roi du Champa nouvellement arrivé au pouvoir, pour sceller la paix avec son voisin du nord, épouse la princesse viêt Thiên-Hoa qui rejoint Vijaya avec sa cousine Kim-Duyên.
           Alors que Kim-Duyên ne rêve que d'amour, Thiên-Hoa tente par tous les moyens de maintenir le dialogue avec son pays d'origine. Mais malgré ses efforts, la guerre reprend entre les deux pays, et des dissensions internes s'élèvent dans le Champa.
           Conflits et passions marqueront leurs vies.

Les thèmes traités

           Roman d'amour et d'aventure, ce récit est également une fresque historique mettant en lumière tout un pan méconnu des traditions du Dai-Viêt antique et de la civilisation indianisée du Champa.
           La place de la femme est l'un des thèmes majeurs de ce roman. Autant dans le Dai-Viêt, les femmes étaient soumises, autant dans le Champa matriarcal, elles assuraient un rôle social et politique important. Thiên-Hoa et Kim-Duyên vont conquérir leur liberté , intervenant dans les affaires du pays, maniant l'épée comme des hommes mais tout en privilégiant le dialogue.
           De l'innocence à la mort, nos protagonistes vont connaître l'humanité sous tous ses aspects, des plus sublimes aux plus méprisables : l'amitié, l'amour, la tendresse, la tolérance, la créativité mais aussi les passions, la jalousie, le pouvoir, la haine, la cruauté et la destruction .
           Le récit multiplie des situations variées : des jeux innocents, des scènes de tendresse, d'amitié, d'amour, mais aussi des scènes de guerre, des massacres, des viols.
           Menées par deux femmes fortes, aimantes et déterminées, les aventures se multiplient avec des rebondissements nombreux et inattendus jusqu'à la toute fin du roman.

Lire un extrait du roman
          

Roman précédent Roman suivant

Contact :